Translation: Yvelines - Val-d'Oise (Paris) : A Teacher Found Decapitated, a Suspect Shot Dead

This Friday afternoon, a young man decapitated a history teacher with a knife. He was shot by the police in Eragny. The anti-terrorist prosecutor's office has taken over the investigation.

The photo below is a street where the suspect was shot, in Eragny.


Three weeks to the day after the terrorist attack in front of the former premises of Charlie Hebdo, which left two people seriously injured, a teacher was decapitated with a knife. The National Anti-Terrorist Prosecutor's Office has just seized the facts.


This Friday afternoon, Samuel P., a history teacher, was found killed and beheaded near a college in Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) around 5 p.m. Police sources in Le Parisien-Aujourd'hui in France say:


Yvelines - Val-d'Oise: teacher found decapitated, suspect shot dead

This discovery was made by the police officers of BAC (Anti Criminal Brigade) in Conflans when they had earlier spotted a suspect holding a kitchen knife. It seems that the suspect had fled to the neighboring town of Eragny (Val-d'Oise). After being taken down, officials instructed the assailant to lay down his weapon. He refused and was very aggressive. The suspect was shot and pronounced dead.


The victim had shown cartoons of Mohammed (to his killer). The assailant would be a young man of Chechen origin aged 18 and not an Algerian born in 1972, as was initially stated in immigration He was carrying a knife, and a rifle was found beside him. He is said to have posted a gruesome video of his head being cut off before being shot. At present, investigators from the judicial police are making their findings at the scene. Previously, police had removed any doubt about the existence of explosive devices on the body of the assailant.


According to the initial elements of the investigation, the decapitated victim is a history teacher at the college of Conflans-Saint-Honorine. Magistrates from the National Anti-Terrorist Prosecutor's Office, including prosecutor Jean-François Ricard, visited the scene and took charge of the investigation opened for "assassination in connection with a terrorist enterprise and criminal terrorist association". The investigations were entrusted to the Sub-Directorate for Counter-Terrorism (Sdat) and the General Directorate for Internal Security (DGSI).


According to our information, the victim had recently given a lecture to his students on freedom of expression and had shown the cartoons of Mohammed.

 

Yvelines - Val-d’Oise : un professeur retrouvé décapité, un suspect abattu

Ce vendredi après-midi, un jeune homme a décapité un professeur d’histoire avec un couteau. Il a été abattu par la police à Eragny. Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête.

La rue où a été abattu le suspect, à Eragny.

La rue où a été abattu le suspect, à Eragny. LP/Thibault Chaffotte

Par Jean-Michel Décugis et Jérémie Pham-Lê

Le 16 octobre 2020 à 18h45, modifié le 16 octobre 2020 à 20h38

Trois semaines jour pour jour après l'attaque terroriste devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, qui a fait deux blessés graves, un enseignant a été décapité au couteau. Le parquet national antiterroriste vient de se saisir des faits.


Ce vendredi après-midi, Samuel P., un professeur d'histoire, a été retrouvé tué et décapité près d'un collège à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) vers 17 heures, indiquent des sources policières au Parisien-Aujourd'hui en France.


Yvelines - Val-d’Oise : un professeur retrouvé décapité, un suspect abattu

Cette découverte a été faite par les policiers de BAC (brigade anticriminalité) de Conflans alors qu'ils avaient repéré un peu plus tôt un suspect détenteur d'un couteau de cuisine. Il semble que le suspect avait pris la fuite, en direction de la commune voisine d'Eragny (Val-d'Oise). Après avoir été mis à terre, les fonctionnaires ont intimé à l'assaillant de déposer son arme. Ce qu'il a refusé et s'est montré très agressif. Le suspect a été abattu et a été déclaré décédé.


La victime avait montré les caricatures de Mahomet

L'assaillant serait un jeune homme d'origine tchétchène âgé de 18 et non un Algérien né en 1972, comme annoncé dans un premier temps. Il était porteur d'un couteau, et un fusil a été retrouvé à ses côtés. Il aurait posté une vidéo macabre de la tête coupée avant d'être abattu. Actuellement, les enquêteurs de la police judiciaire effectuent les constatations sur les lieux. Auparavant, des démineurs avaient réalisé une levée de doute sur l'existence d'engin explosif sur le corps de l'assaillant.


Selon les premiers éléments d'enquête, la victime décapitée serait un professeur d'histoire au collège de Conflans-Saint-Honorine. Les magistrats du parquet national antiterroriste, dont le procureur Jean-François Ricard, se sont déplacés sur les lieux et se sont saisis de l'enquête ouverte pour « assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Les investigations ont été confiées à la sous-direction antiterroriste (Sdat) et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).


D'après nos informations, la victime avait récemment donné un cours à ses élèves sur la liberté d'expression et avait montré les caricatures de Mahomet.

 

Décugis, Jean-Michel. "Yvelines - Val-d'Oise : un professeur retrouvé décapité, un suspect abattu." Le Parisien, 16 Oct. 2020, www.leparisien.fr/faits-divers/val-d-oise-un-homme-retrouve-mort-un-suspect-abattu-16-10-2020-8403562.php. Accessed 16 Oct. 2020.


Archive: https://archive.md/nUruu

 

80 views1 comment

Recent Posts

See All